Bilan d’Epitanime 2010: Apologie de l’Epic Win

Et bien, je pense qu’il est temps, après ces 40 heures passées sans dormir de dresser le bilan de la convention qui s’est tenu le week-end-end  dernier dans les locaux de l’Epita. Je n’ai pas l’intention de présenter un bilan exhaustif des tout les événements s’y étant dérouler, étant donné que faute de pouvoir me multiplier je n’ai pas pu tous y assister, mais plutôt de raconter mon expérience personnelle au cours de ces deux jours de convention.

Samedi Jour: Ouverture to a new convention

Samedi matin, donc, j’arrive sur le site de la convention aux alentours de 8h30, afin de retrouver mes camarades de la Brigade SOS francophone et aider a installer nos deux stand, activité et fanzine. L’installation du stand fanzine s’est effectuée sans bavures et assez rapidement (d’ailleurs, je tiens à remercier krea pour nous avoir fournis efficacement un certain nombre de matériel). Je suis ensuite allé trainer sur le stand activité, où régnait déjà la bonne humeur et la PASSION jusqu’à l’ouverture du forum.

Après une rapide visite de celui en compagnie de l’Anion (qui a commencé à rager en raison de l’indisponibilité d’une figurine Konata), j’ai pris mon service sur le stand fanzine. Les ventes furent très bonne, en particulier pour le poster Cirno dessiné par Sedeto (les 10 exemplaires écoulés en moins de une heure trente) et pour le numéro deux de SOS mag (la quarantaine d’exemplaires imprimés écoulée avant la fin de la journée).

Le reste de la journée fut  occupée en pèle mêle par:

–        Un rapide tour au karaoké libre aux alentours de midi, où, à ma grande surprise, un illustre inconnu a demandé Das EngelandLied (alis Hellsing Ultimate ending4). Cela m’a d’ailleurs rempli de joie, et permis de taper sur les tables avec PASSION au rythme de cette somptueuse marche militaire.

–         Ma participation au cours de Hara Hare Yukai sur scène (entrecoupée de trolls sur Angel Beats)

–        La découverte de l’invité de marque surprise de cette convention. En effet, alors que je discutais tranquillement avec Ion_Negatif, d’autres JV-tard (ou ayumistes pour être politiquement correct), nous indiquèrent qu’ils avaient aperçus, le seul, l’unique, le grand Rivalducan. Après une poursuite épique entre les stands du sous sol, nous parvînmes à accomplir l’exploit d’obtenir une photo avec ce héros.

La journée de samedi fut donc déjà bien remplis, et ce n’était que le début, même si malheureusement, étant donné que la conférence de Noizi Ito fut décalée de 3 quarts d’heure, je n’ai pas put assister à celle ci, car je devais me trouver sur le stand fanzine à cette heure là.

Samedi Nuit: BURNING PASSION


Le début de cette Nocturne fut occupé par le saint Graal, la quête d’une dédicace de Noizi Ito. Parlons déjà de la file d’attente de celle ci: malgrés un certain nombre de fail (décider de décaler la queue alors que prés d’une centaine de personnes (pour 35 places) attendent, le fait que les barrières ne soient pas installés avant le Zerg Rush sur la file), le staff epitanime a quand même réussis à éviter que celle ci ne deviennent franchement désagréable pour ses participants (je n’ai pas le souvenirs d’engueulades ou des bousculades, mais il faut dire que j’étais plutôt bien placé). Le système de « ticket » permettant d’assister à la dédicace, m’a permis de sortir dans la cours et de souffler un peu avant le véritable win.

La séance de dédicace à en effet été précédé d’un karaoké en présence de l’invité, et je dois dire que celui ci a été assez épique. La playlist était vraiment bourrine et plutôt bien foutue, ce qui m’a permis de perdre ma voix en une vingtaine de minutes. La dédicace en elle même était très bien organisée, on passe dans l’ordre et la discipline, les quelques contrefaçons que des personnes destinaient à la dédicace ont été interceptées etc… Bref, j’ai réussis à obtenir mon Graal en faisant dédicacer un artbook.

Après la dédicace, Sanji nous à nouveau montré sa puissance en réalisant un medley de chorégraphies sur scéne, auquel j’ai (un peu) participé. Il y avait du Cirno’s perfect math class, du HHY, du panda neko, du saikou pare parade, bref, la totale. J’ai ensuite eu la chance de participer au 1-2-3 Hentai avec Pocketdaniel et baka-saru. Ah, vous ne connaissez pas? Et bien le principe est simple: c’est exactement comme 1-2-3 soleil, sauf que vous devez vous figer dans des poses inspirées… d’hentai bien évidemment. Oui, c’est l’idéal pour perdre tout amour propre.

Mes camarades de la brigade étant ensuite partis se coucher, j’ai rejoint les Jvtard pour ce que l’on pourrait qualifier littéralement de grosse marade.:

–        Participation de Caziro à la fureur de bulle japon sous une pluie glaçante. D’ailleurs, je regrette de ne pas avoir filmé sa danse sur Cat’s Eye qui était assez épique

–        J’ai assisté au « Quizz Hardcore sa mére que tu pleure des larmes de sang » organisé par Thalie. C’était TRES bon, les questions étaient en général bien marrantes, les cartes bonus bien trouvées et l’ambiance propice à la franche rigolade. Bref, que du bon.

–        Un « dessinez c’est capilo tracté » qui commençait pourtant très bien s’est terminé en gang rape bondage du président d’Epitanime sur scène. Assez divertissant (et en plus, on a pu prendre des photos avec lui.)

Nous avons finis la nuit dans la deuxième salle kara… qui était remplie au disons trois quarts de mécaphiles. L’expérience fut plutôt intéressante, dans le sens que pas mal de générique de mécha sont franchement sympas à chanter (SDF Macross, Ai Senshi, Konya wa Hurricane etc…), et que ceux-ci ne passent pas particulièrement souvent. Par contre, je ne suis sentis vraiment seul à hurler avec PASSION sur Kanamemo. Bref, toujours est t’il qu’a 7h nous fumes redirigés vers l’amphi 4 le temps de la préparation de la journée de dimanche.

Dimanche Journée : ou comment finir en beauté


L’installation des stands de la Brigade, n’étant prévue qu’à 8h30, j’ai attaqué la journée par une bonne séance de kara. Et je dois dire que réveiller l’amphi avec entre autre du Ai Oboete Imasu Ka, ça surpoutre. Ensuite, installation des stands, et c’est partis pour 4h de staff d’affilé sur le stand fanzine, étant donné qu’une bonne partie de la brigade était partie en quête de la sainte dédicace, ce qui m’a permis de me reposer. Ah, petite rage personnelle, je me suis absenté 15Min du stand… au moment ou Noizi est venus lui rendre visite.

L’après midi a aussi fournis son lot de win. Un kumikoyoku épique, quelques chorégraphies, et surtout une photo de groupe avec Noizi. D’ailleurs sur celle-ci, la fatigue accumulée pendant 2 jours se lit sur mon visage.

Ah, j’ai aussi participé au concours de chant avec Elkaizer et Moya, pour une interprétation à l’arrache et virile de l’ending 1 de gineiden. Malgré un léger fail de tr4cks (genre, interrompre la piste audio pour rajouter sur scène un micro supplémentaire… non branché.). Bref, j’ai malheureusement loupé le dessinez c’est gagné de Noizi, mais je pense que cela en valait le coup. Bon, du coup, il n’y avait pas grand monde pour nous regarder, mais la vidéo sera bientôt disponible.

Après quelques derniers tours et discussions autours des stands (notamment avec Tetho sur la foultitude (ou pas) de références à la seconde guerre mondiale dans Strike Witches) ce fut (déjà) l’heure du départ.

Alors c’était comment finalement ?

Epique tout simplement. J’ai passé un super week end, retrouvé ou rencontré des tonnes de gens sympathique, et la Brigade SOS a littéralement roxxé du poney. Un gros merci à tous ceux qui ont rendus cette convention aussi énorme, que ce soit les admins d’haruhi.fr, Sanji l’infatigable, mes camarades du stand fanzine, et même les JVtards avec lesquels je me suis bien marré. Bref, PASSION  o/

PS: En raison de mon état de fatigue, cet article n’est pas garantis sans fautes d’orthographe.

Advertisements

7 réflexions au sujet de « Bilan d’Epitanime 2010: Apologie de l’Epic Win »

  1. Le stalkage de Rival Ducan dans le forum etait juste epic ! Superbe conv en tout cas, et une ambiance vraiment superbe du début a la fin (et encore, je suis parti prématurément :< )
    La nuit de samedi etait fraiche mais qu'est ce qu'on se sera marré ! D'ailleurs need un time de Grodar pour la prochaine fois (et need demander l'ed de portal au passage~) 😀
    Puré… un an avant la prochaine Epitanime, ah monde cruel !

  2. juste pour savoir:
    « les quelques contrefaçons que des personnes destinaient à la dédicace ont été interceptées etc… Bref, j’ai réussis à obtenir mon Graal en faisant dédicacer un artbook. »

    c’est quoi les contrefaçons en question? vu que j’ai jamais fait de dedicace, je voudrais savoir au cas ou un jour ca m’arrivait aussi :p

  3. Ping : EPITANIME 2010 – Fait le bilan calmement « Hidamarisou

  4. Ping : Epitanime 2010 | FFenril.info

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s