AAR CSA Darkest Hours: The Bonaparte Legacy Part.III

III Le Réarmement du Sud

    We are a band of brothers and native to the soil
Fighting for our Liberty, With treasure, blood and toil
And when our rights were threatened, the cry rose near  and far
Hurrah for the Bonnie Blue Flag that bears a single star!

The Bonnie Blue Flag

 

La chute de l’Empire Allemand laissait la Confédération dans la situation géopolitique la plus délicate qu’elle eut connus depuis son indépendance. La « paix armée » qui avait eu lieu depuis 1863 pris fin en 1915 par un traité de non agression et de coopération militaire signé entre les présidents de la Confédération et de l’Union, Wilson et Roosevelt, le Royaume Unis jouant les entremetteurs. Ce traité permis non seulement de tenir le continent nord américain hors de la boucherie qui dévastait alors l’Europe, mais favorisa également l’intervention de l’Union dans le conflit un an plus tard, aux cotés de l’Angleterre; la Confédération ne participant au conflit qu’a travers l’envoi de d’observateurs. Cette nouvelle « Entente Cordiale » entre les deux états permis à la Confédération de réduire progressivement la taille de son armée, celle atteignant moins de 200 000 hommes en 1940, tous volontaires. La « Seconde Révolution » et l’instauration des USSA n’impressionna pas beaucoup la population confédérée, d’autant plus que la Grande Bretagne avait garantis « la sécurité de la Confédération contre toute agression extérieure », au même titre que le nouvel état de Nouvelle-Angleterre, proclamé en 1937.

Néanmoins, la victoire des armées françaises changeait fondamentalement la donne : non seulement le voisin nordiste de la confédération était décidé à récupérer sa souveraineté sur les états « lâchement dérobés » en 1935, si ce n’est sur l’ensemble du territoire confédéré ; mais la Grande Bretagne avait les mains liés par les théâtres d’opération européen et africain. Les hauts cris poussés par les politiciens confédérés n’empêchèrent pas le Canada d’expédier de plus en plus de divisions de l’autre coté de l’Atlantique, dégarnissant sa frontière avec son voisin socialiste et faisant douter de la capacité de la Grande Bretagne à tenir ses promesses.

Les unités confédérées en formation en 1941

Les unités confédérées en formation en 1941

 

Byrd disposait enfin d’un contexte favorable pour imposer son ambitieuse politique de réarmement. En effet, les deux premières années de son mandat, l’efficacité de sa politique en la matière avait été très largement limitée. Certes, sur le plan de la doctrine des généraux tels que Marshall ou Patton étudiaient avec attention les doctrines de « l’assaut blindé » que la France mettrait en application lors de sa campagne de l’été de 1940. Coté matériel, de grands efforts avaient été effectués pour moderniser l’armée confédéré : les fonderies Tredegar avait par exemple mis au point un fusil semi automatique qui n’avait à l’époque pas d’équivalent. De même , les blindés Mark 3 « Lee » vieillissant allaient courant 1942 commencer être progressivement remplacés par le nouveau char Mark 4 « Forrest » équipé d’un canon de 75mm en tourelle, qui était alors à l’essai. Néanmoins, l’armée confédérée ne recrutant que sur la base du volontariat, les effectifs venaient à manquer pour constituer de nouvelles divisions. La menace croissante posée par les Etats Socialistes donna la base politique à Byrd pour réintroduire le service militaire obligatoire d’un an, une première depuis 1915. Malgré de fortes oppositions dans certaines couches de la société, ce programme permis de commencer l’entraînement de plusieurs nouvelles divisions, notamment blindées ou motorisées, Byrd prévoyant de faire passer l’armée confédérée à 400 000 hommes. Le fait que les premières unités ne seraient prêtes qu’au printemps 1941 faisait néanmoins craindre a certains que la confédération s’y soit prise trop tardivement…

Un blindé M4 "Forrest" lors d'essais en Géorgie

Un blindé M4 « Forrest » lors d’essais en Géorgie

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s