Bilan d’Epitanime 2010: Apologie de l’Epic Win

Et bien, je pense qu’il est temps, après ces 40 heures passées sans dormir de dresser le bilan de la convention qui s’est tenu le week-end-end  dernier dans les locaux de l’Epita. Je n’ai pas l’intention de présenter un bilan exhaustif des tout les événements s’y étant dérouler, étant donné que faute de pouvoir me multiplier je n’ai pas pu tous y assister, mais plutôt de raconter mon expérience personnelle au cours de ces deux jours de convention.

Samedi Jour: Ouverture to a new convention

Samedi matin, donc, j’arrive sur le site de la convention aux alentours de 8h30, afin de retrouver mes camarades de la Brigade SOS francophone et aider a installer nos deux stand, activité et fanzine. L’installation du stand fanzine s’est effectuée sans bavures et assez rapidement (d’ailleurs, je tiens à remercier krea pour nous avoir fournis efficacement un certain nombre de matériel). Je suis ensuite allé trainer sur le stand activité, où régnait déjà la bonne humeur et la PASSION jusqu’à l’ouverture du forum.

Après une rapide visite de celui en compagnie de l’Anion (qui a commencé à rager en raison de l’indisponibilité d’une figurine Konata), j’ai pris mon service sur le stand fanzine. Les ventes furent très bonne, en particulier pour le poster Cirno dessiné par Sedeto (les 10 exemplaires écoulés en moins de une heure trente) et pour le numéro deux de SOS mag (la quarantaine d’exemplaires imprimés écoulée avant la fin de la journée).

Le reste de la journée fut  occupée en pèle mêle par:

–        Un rapide tour au karaoké libre aux alentours de midi, où, à ma grande surprise, un illustre inconnu a demandé Das EngelandLied (alis Hellsing Ultimate ending4). Cela m’a d’ailleurs rempli de joie, et permis de taper sur les tables avec PASSION au rythme de cette somptueuse marche militaire.

–         Ma participation au cours de Hara Hare Yukai sur scène (entrecoupée de trolls sur Angel Beats)

–        La découverte de l’invité de marque surprise de cette convention. En effet, alors que je discutais tranquillement avec Ion_Negatif, d’autres JV-tard (ou ayumistes pour être politiquement correct), nous indiquèrent qu’ils avaient aperçus, le seul, l’unique, le grand Rivalducan. Après une poursuite épique entre les stands du sous sol, nous parvînmes à accomplir l’exploit d’obtenir une photo avec ce héros.

La journée de samedi fut donc déjà bien remplis, et ce n’était que le début, même si malheureusement, étant donné que la conférence de Noizi Ito fut décalée de 3 quarts d’heure, je n’ai pas put assister à celle ci, car je devais me trouver sur le stand fanzine à cette heure là.

Samedi Nuit: BURNING PASSION


Le début de cette Nocturne fut occupé par le saint Graal, la quête d’une dédicace de Noizi Ito. Parlons déjà de la file d’attente de celle ci: malgrés un certain nombre de fail (décider de décaler la queue alors que prés d’une centaine de personnes (pour 35 places) attendent, le fait que les barrières ne soient pas installés avant le Zerg Rush sur la file), le staff epitanime a quand même réussis à éviter que celle ci ne deviennent franchement désagréable pour ses participants (je n’ai pas le souvenirs d’engueulades ou des bousculades, mais il faut dire que j’étais plutôt bien placé). Le système de « ticket » permettant d’assister à la dédicace, m’a permis de sortir dans la cours et de souffler un peu avant le véritable win.

La séance de dédicace à en effet été précédé d’un karaoké en présence de l’invité, et je dois dire que celui ci a été assez épique. La playlist était vraiment bourrine et plutôt bien foutue, ce qui m’a permis de perdre ma voix en une vingtaine de minutes. La dédicace en elle même était très bien organisée, on passe dans l’ordre et la discipline, les quelques contrefaçons que des personnes destinaient à la dédicace ont été interceptées etc… Bref, j’ai réussis à obtenir mon Graal en faisant dédicacer un artbook.

Après la dédicace, Sanji nous à nouveau montré sa puissance en réalisant un medley de chorégraphies sur scéne, auquel j’ai (un peu) participé. Il y avait du Cirno’s perfect math class, du HHY, du panda neko, du saikou pare parade, bref, la totale. J’ai ensuite eu la chance de participer au 1-2-3 Hentai avec Pocketdaniel et baka-saru. Ah, vous ne connaissez pas? Et bien le principe est simple: c’est exactement comme 1-2-3 soleil, sauf que vous devez vous figer dans des poses inspirées… d’hentai bien évidemment. Oui, c’est l’idéal pour perdre tout amour propre.

Mes camarades de la brigade étant ensuite partis se coucher, j’ai rejoint les Jvtard pour ce que l’on pourrait qualifier littéralement de grosse marade.:

–        Participation de Caziro à la fureur de bulle japon sous une pluie glaçante. D’ailleurs, je regrette de ne pas avoir filmé sa danse sur Cat’s Eye qui était assez épique

–        J’ai assisté au « Quizz Hardcore sa mére que tu pleure des larmes de sang » organisé par Thalie. C’était TRES bon, les questions étaient en général bien marrantes, les cartes bonus bien trouvées et l’ambiance propice à la franche rigolade. Bref, que du bon.

–        Un « dessinez c’est capilo tracté » qui commençait pourtant très bien s’est terminé en gang rape bondage du président d’Epitanime sur scène. Assez divertissant (et en plus, on a pu prendre des photos avec lui.)

Nous avons finis la nuit dans la deuxième salle kara… qui était remplie au disons trois quarts de mécaphiles. L’expérience fut plutôt intéressante, dans le sens que pas mal de générique de mécha sont franchement sympas à chanter (SDF Macross, Ai Senshi, Konya wa Hurricane etc…), et que ceux-ci ne passent pas particulièrement souvent. Par contre, je ne suis sentis vraiment seul à hurler avec PASSION sur Kanamemo. Bref, toujours est t’il qu’a 7h nous fumes redirigés vers l’amphi 4 le temps de la préparation de la journée de dimanche.

Dimanche Journée : ou comment finir en beauté


L’installation des stands de la Brigade, n’étant prévue qu’à 8h30, j’ai attaqué la journée par une bonne séance de kara. Et je dois dire que réveiller l’amphi avec entre autre du Ai Oboete Imasu Ka, ça surpoutre. Ensuite, installation des stands, et c’est partis pour 4h de staff d’affilé sur le stand fanzine, étant donné qu’une bonne partie de la brigade était partie en quête de la sainte dédicace, ce qui m’a permis de me reposer. Ah, petite rage personnelle, je me suis absenté 15Min du stand… au moment ou Noizi est venus lui rendre visite.

L’après midi a aussi fournis son lot de win. Un kumikoyoku épique, quelques chorégraphies, et surtout une photo de groupe avec Noizi. D’ailleurs sur celle-ci, la fatigue accumulée pendant 2 jours se lit sur mon visage.

Ah, j’ai aussi participé au concours de chant avec Elkaizer et Moya, pour une interprétation à l’arrache et virile de l’ending 1 de gineiden. Malgré un léger fail de tr4cks (genre, interrompre la piste audio pour rajouter sur scène un micro supplémentaire… non branché.). Bref, j’ai malheureusement loupé le dessinez c’est gagné de Noizi, mais je pense que cela en valait le coup. Bon, du coup, il n’y avait pas grand monde pour nous regarder, mais la vidéo sera bientôt disponible.

Après quelques derniers tours et discussions autours des stands (notamment avec Tetho sur la foultitude (ou pas) de références à la seconde guerre mondiale dans Strike Witches) ce fut (déjà) l’heure du départ.

Alors c’était comment finalement ?

Epique tout simplement. J’ai passé un super week end, retrouvé ou rencontré des tonnes de gens sympathique, et la Brigade SOS a littéralement roxxé du poney. Un gros merci à tous ceux qui ont rendus cette convention aussi énorme, que ce soit les admins d’haruhi.fr, Sanji l’infatigable, mes camarades du stand fanzine, et même les JVtards avec lesquels je me suis bien marré. Bref, PASSION  o/

PS: En raison de mon état de fatigue, cet article n’est pas garantis sans fautes d’orthographe.

Publicités

Un an de PASSION

Bon, je tiens à prévenir, cet article va peut être sembler un poil centré sur ma petite personne (et écrit d’une traite à l’arrache, mais ceci est une autre histoire), mais après tout, il est vrai que cette date est quand même pour moi un petit peu spéciale.

En effet, il y a tout juste un an, alors simple amateur d’anime depuis quelques mois, je décidais de cesser de lurker et de m’inscrire sur haruhi.fr et d’y poster mon premier message. Ce forum aurait put devenir pour moi un simple forum parmi tant d’autre sur lesquels je possédé un compte plus ou moins décédé. Mais il se trouve que ce faisant j’ai rejoint une communauté de passionnés, dont je peux aujourd’hui qualifier plusieurs de ses membres d’amis.

Avec du recul, j’ai en effet pas mal changé depuis cette époque : tandis que je ne connaissais presque aucun opening lors de ma première Epitanime, je « chante » aujourd’hui sur des choses plus ou moins douteuses (bon ok, je triche pour la deuxième, je connais la musique originale depuis belle lurette.). On ne mentionnera pas les contenus douteux s’accumulant depuis sur mon disque dur.

En fait, cet inscription aura été l’occasion pour moi de découvrir la « blogosphére » et de rencontrer des personnes dont les gouts en anime sont, pour le moins qu’on puisse dire, divers. Cela s’est, de fait, ressentis sur les anime que j’ai visionnés depuis cette époque. Alors qu’il y un an je ne regardais à de rares exceptions que des anime que l’on pourrait qualifier de « hype » (de très mauvaises langues diront « Cancer ») j’ai depuis vu des choses dont je suis fier (ou dont j’ai honte). Merde, il y a un an j’aurais probablement ris au nez de la personne m’ayant dit que je prendrais mon pied devant SDF Macross et Hellsing Ultimate, pour ne citer que cela.

Bref, tout cela pour remercier les personnes que j’ai fréquenté au cours de cette année (et celles ayant réussis à lire jusqu’au bout les inepties que je raconte au passage), et puisse elle être suivie d’autres années semblables o/ .

Sinon à part ça, vous êtes désormais cordialement à écouter ayumi (un lien vers mon post sur haruhi.fr parce que j’ai la flemme de ré-expliquer le concept ici pour le moment).

Article en vrac #1

Ah tiens, du coup je n’ai rien à faire cet aprém, je vais pouvoir trouver le temps d’écrire un article. Je n’ai aucune idée précise ? Pas grave, on est partis pour une série de « réflexions » stupides et grossièrement classés sur des sujets divers et variés.

Anime

Bon, cette semaine, ce qui m’a le plus marqué en la matière fut sans conteste l’épisode 7 de Sora No Woto :

[Spoil] Car oui, nous avons enfin un aperçus de la grande guerre qui a ravagé le monde dans lequel se déroule l’anime. D’ailleurs, un autre « indice » sur le fait que celui-ci se déroulerait dans un Japon post apocalyptique est également distillé, en la personne du cadavre du soldat, qui en l’occurrence semble porter un uniforme des forces d’auto défense et être équipé d’un fusil d’assaut type 89. Oui, je sais, la plupart des gens s’en contrefoutent, mais moi j’aime bien identifier les armes que je vois dans divers anime. Ah, et sinon, dans le même flashback on voit enfin des char-marcheur en action. On peut également constater que ceux que datant de la fin de la guerre semblent nettement plus primitif que l’I-tank et que ceux que semblait utiliser les Forces d’Autodéfense au début du conflit. Tout ceci renforce la thèse d’une lente dégradation de la technologie humaine, et j’ai vraiment hâte d’en savoir plus, surtout que des armes nucléaires ou assimilés semblent avoir participé à la fête. [/Spoil]

– J’ai également visionné les six premiers épisodes de Baka to Test to Shoukanjuu. Ma foi, cette série s’avère très divertissante, le concept et le scénario sont WTFesque au possible, et niveau personnages, je dirais qu’il y en pour tout les gouts, de la tsundere jusqu’au trap. Si l’anime continue sur sa lancée, je pense que je passerais un très bon moment devant mon épisode hebdomadaire. Ah, et l’OP et l’ED sont biens au passage.

– Tiens, sinon j’ai pour projet de regarder la première série Gundam, afin de voir ce qu’il en est. Cela risque de me piquer les yeux, mais bon, étant donné que cette anime semble avoir un bon potentiel Godwinesque avec le Duché de Zéon, on verra bien ce que cela donne.

Mangasseries

Cette semaine… Ah bah tiens, c’est rigolo, « Tell Me Why » passe sur tsumugi pile poil à ce moment. Car oui, j’ai continué à lire les Berserk. J’en suis actuellement au tome 22, et oui Guts est de plus en plus Gar. Oui, le manga est de plus en plus glauque. Oui, l’intrigue en est arrivée à un point où j’ai franchement hâte de lire la suite. Mais mon compte en banque à suffisamment souffert pour le moment.

Sinon, j’ai également fait l’acquisition du Tome 27 de Zipang : [Spoil] l’intrigue semble approcher de son dénouement étant donné que ce tome voit (enfin) le début de la bataille des Mariannes entre l’US Navy et la flotte Impériale Japonaise. Enfin, on peut douter que le dit dénouement soit si proche si l’on considère 15 tomes ne sont pas encore sortis en France. Comme d’habitude, les combats sont bien retranscrits et me fournissent une bouffée nostalgique pour l’époque où je lisais Buck Danny. Bref, après un petit passage « à vide », je retrouve ce qui me plait dans ce manga. Il faudrait d’ailleurs que je fasse un article dessus. [/Spoil]

Vie du Blog

Joie, je suis célèbre, j’ai reçu mon premier commentaire spammique \o/. Sinon, j’ai également en projet une série d’articles sur Hearts of Iron II qui prendront la forme d’un récit de partie avec l’Allemagne, dont le but sera de présenter succinctement les mécanismes du jeu. Enfin, tout cela ne sera pas finis avant plusieurs semaines étant donné que rien que le fait de jouer la partie risque de me bouffer une bonne douzaine d’heures. Ce qui au final me fait arriver à la dernière partie de cet article.

IRL

Etant donné que je pars en vacances pendant les deux prochaines semaines, je serais away from the internet pendant ce délais (enfin, peut être pas la seconde, mais cela est peu probable).  Je risque de rater des choses rigolotes, mais enfin, je reviens pendant quelques heures samedi prochain, ce qui me permettra de ne pas être trop déphasé dans deux semaines. De toute manière, m’en fout, l’Aki Party 4 devrait me permettre de commencer ma dix-huitième année sous de bonnes augures.